Chargement...
Chargement...

Les lycéens écrivent aussi (7ème édition – billet n°5)

1612_les-lyceens-ecrivent-aussi-7eme-edition-billet-n-5
Une actualité de Marilyn
Publié le 02/11/2015
Billet portant sur Au Bonheur des Dames d’Emile ZOLA zolalogocondorcet214328« Au Bonheur des Dames », tel est le nom du premier grand magasin parisien regroupant sur plusieurs étages tout ce qu’une femme peut rêver de s’offrir. Tout est pensé et fait pour séduire cette dernière et l’amener à consommer toujours plus. Dans ce contexte, le récit nous raconte les mésaventures de Denise BAUDU qui, en raison d’une situation familiale difficile, se trouve dans l'obligation de partir à Paris et finit par venir travailler au grand magasin nommé «  Aux Bonheur Des Dames » dont Mr Mouret est le directeur. Ce dernier tombera sous son charme, mais, tout ne se déroulera pas si simplement. L’histoire connaitra de nombreux rebondissements dont un licenciement, des recherches d’emploi plus ou moins fructueuses avant, finalement, un retour au grand magasin, retour en grâce inespéré pour Denise qui lui offrira une éclaircie dans sa vie difficile… Là, un nouveau départ l’attend et l'histoire tourne en sa faveur après de nombreux soubresauts. Ce roman réaliste d’Emile Zola séduit immédiatement le lecteur qui s’identifie aux personnages d’une étonnante modernité. Son style, simple et rapide, nous plonge immédiatement dans l’action. Enfin, les différents thèmes abordés nous parlent aussi de nous, de nos émotions mais aussi de notre société. En effet, sont évoqués les conditions de travail de l'époque, l'amour, les relations familiales difficiles, les différences sociales, et le plus important, le commerce, les techniques mises en place pour pousser la clientèle à une consommation toujours plus dévorante. Concernant ce thème principal, on peut voir que l'implantation des grands magasins provoque de nombreuses conséquences : la faillite des petits commerces d’un côté, l’expansion toujours plus grande et méthodique de la grande enseigne de l’autre, mais aussi la folie acheteuse qu'elle déclenche chez la population en particulier celle féminine, alimentée par le développement de stratégies commerciales avant-gardistes comme la publicité, la politique du prix bas, les remises ou encore le système de reprise d’articles en cas d’insatisfaction. Ce qui est troublant c’est que l’histoire se déroule au XIX° siècle et pourtant, en la lisant, on pourrait croire qu’elle nous projette dans notre monde actuel tant les techniques commerciales, l’agressivité du marché mais aussi le besoin effréné de consommer à tort et à travers décrits dans le roman restent d’actualité. C'est un livre qui m'a envoûtée : dés le départ l'histoire de Denise, très romanesque, m'a touchée en plein cœur et, jusqu'à la fin, j'ai espéré un dénouement heureux .Ce livre, grand classique littéraire, est une valeur sûre, j’en conseille la lecture au plus grand nombre car il permet à la fois de se plonger dans une fiction prenante mais aussi de découvrir le fonctionnement de la vente ainsi que les différentes méthodes mises en place pour nous amener à consommer toujours plus. En cela, il est aussi d’une grande modernité et nous parle de notre société. Angélique POUYANNE, étudiante en B.T.S. Assurance

Bibliographie