Chargement...
Chargement...

LES LYCÉENS ÉCRIVENT AUSSI - 8ÈME ÉDITION - BILLET N°36

9782253168539.jpg
Publié le 11/04/2017
La liste de mes envies - Grégoire Delacourt - Le Livre de poche
N’avez-vous donc jamais rêvé de gagner le gros lot ?! Mais si, celui qui nous fait tous croire
que notre vie sera meilleure avec !
C’est ce qui est arrivé à Jocelyne Guerbette, surnommée Jo, dans La liste de mes envies. Jo
habite Arras, une petite ville où elle tient une mercerie. Jo a un mari (qui s’appelle Jo lui aussi) et deux
enfants, l’un vivant au gré de ses conquêtes et la seconde, à Londres, à la poursuite de son rêve de
réalisatrice. Jo n’a pas une vie parfaite mais celle-ci lui convient bien, à elle. Elle passe du temps avec
les deux jumelles Danielle et Françoise, du salon de coiffure d’en face. Toutes deux sont passionnées
par le loto, elles s’imaginent gagner ce gros lot et changer de vie loin d’ici. Mais un jour, où elles
insistent encore pour que Jo joue avec elles, elle remporte ce fameux JACKPOT ! Que va-t-elle faire
de tout cet argent ? Va-t-elle le révéler à ses proches ? Que vont changer ces dix-huit millions cinq
cent quarante-sept mille trois cent un euros et vingt-huit centimes dans la vie de Jo ?
A première vue, Grégoire Delacourt nous dépeint la vie plutôt banale de madame tout le
monde. Il nous parle d’amour, d’argent, d’amitié, autant de thèmes qui bercent la vie de tout être
humain. Il aborde les doutes, les peines et les joies d’une quarantenaire pleine d’espoir en l’humanité.
Un style simple, drôle et soigné, tant sur le fond que sur la forme, qui fait de La liste de mes
envies un roman accessible à tous. Après une dure journée avec les tracas du quotidien, Grégoire
Delacourt nous permet de nous évader et de nous imaginer à la place de Jo dont la vie bascule. Car en
réalité, qui n’a jamais voulu réaliser toutes ses envies ?
Tu aimeras découvrir la vie de Jo, une fois la tête plongée dans ce livre, tu ne pourras plus t’en
détacher avant de l’avoir terminé. On s’attache à ce personnage émouvant auquel on peut s’identifier.
Tu pourras penser être comme elle plus tard car au fond, elle est épanouie. Bien sûr, tu te demanderas
quelle aurait été ta propre réaction ainsi que celles de tes proches si le gros lot s’offrait à toi. En se
mettant à sa place, tu imagines ce dont tu as besoin, ce que tu ferais de dix-huit millions cinq cent
quarante-sept mille trois cent un euros et vingt-huit centimes. Je me suis moi-même amusée à faire ma
propre « liste d’envies ». On finit même par se remettre en question et ça a du bon.
La vie de Jo a basculé le jour où elle a gagné au loto mais pas tout à fait comme elle l’aurait
espéré. Avons-nous réellement besoin de tant d’argent pour connaître le bonheur ? Les joies les plus
intenses ne sont-elles pas au contraire les petits bonheurs de la vie quotidienne ? Le proverbe
« l’argent ne fait pas le bonheur » prendrait-il alors tout son sens dans ce roman ? Tant de questions
qui fait de ce roman un réel coup de coeur…

Marie MARVIER AS1

Bibliographie