Chargement...
Chargement...

Moi qui n’ai pas connu les hommes de Jacqueline Harpman

no_media
Une actualité de Administrateur
Publié le 26/05/2015
Jacqueline Harpman, auteure célèbre ayant reçu de nombreux prix, nous transporte dans un monde mystérieux et empli d’incertitudes. C’est ainsi que nous nous retrouvons dans une cave dans laquelle vivent 40 femmes, surveillées par de silencieux gardiens ne faisant que les nourrir et les punir à coups de fouet quand elles ne respectent pas les règles. Celles-ci n’ont pas vu la lumière du jour depuis des années. Combien ? Aucune ne le sait ; elles n’ont pas la notion du temps. Seule la narratrice, enfant née dans cette prison, se risque à essayer de comprendre. Pourquoi sont-elles là ? A quoi ressemble la vie à l’extérieur ? Et quelle peut bien être sa place au milieu de ces femmes qui parlent d’hommes qu’elle n’a jamais pu et ne pourra jamais approcher ? Après de nombreuses questions et d’infinies années, une alarme sonne, les geôliers s’échappent soudainement et les 40 femmes sont abandonnées à leur propre sort. Par un heureux hasard, elles parviennent à sortir de leur cage. Leurs esprits sont fébriles. Que vont-elles découvrir ? Où vont-elles aller ? Vont-elles retrouver le monde auquel 39 d’entre elles ont été arrachées sans savoir pourquoi ? La plus jeune va-t-elle pouvoir rattraper le temps perdu grâce à cette soudaine liberté ? C’est au gré de ces questions que nous suivons les différentes héroïnes en quête de leur futur, des réponses qu’elles recherchent depuis le début de leur captivité, mais aussi de leur passé disparu qu’elles vont tenter de reconstruire. Ce roman, court mais intense nous fait découvrir non pas une histoire, mais des histoires. Celles de la vie de ces femmes toutes différentes pourtant liées par ces évènements extraordinaires, de leur longue errance, mais aussi de leurs interrogations qui deviennent aussi les nôtres. Ce livre n’est pas seulement un divertissement ; il s’insuffle dans notre esprit pour nous obliger à réfléchir aux notions de liberté, de solidarité mais aussi de recherche du bonheur que nous retrouvons à chaque page. L’ambiance fantastique et troublante de cette œuvre nous donne envie, sans conteste, de partager les moments d’égarements et de doutes de ces 40 inconnues. L’écriture impassible mais pointue de Jacqueline Harpman nous fait ainsi voyager au cœur d’un univers dérangeant et perturbant auquel personne ne peut s’attendre. Ce roman est, littéralement, un véritable choc, mais aussi un récit auquel chaque lecteur pensera bien longtemps après avoir terminé le livre… Audrey CHARLES