Chargement...
Chargement...

Oscar et la Dame rose

kedge.png
Publié le 13/05/2019
Oscar et la Dame rose d’Eric-Emmanuel Schmitt
Un livre qui me fait vibrer ? Oscar et la Dame en rose
Pourquoi ce livre ? Car il est pour moi le moyen d’explorer un monde auquel personne n’a accès ; l’univers des enfants hospitalisés.
De nos jours, on peut tout imaginer, tout supposer. Mais l’univers des enfants reste un univers incertain…Que peuvent-ils penser ? Que peuvent-ils imaginer compte tenu de leur âge ? De leur peu d’expériences ? Comment voient-ils le monde ? Que comprennent-ils ? Il n’existe aucune réponse exacte à cela car l’esprit d’un enfant est insaisissable. C’est sûrement là où pour moi ce livre prend tout son sens : faire ressentir ne serait-ce qu’un peu ce que peut ressentir un enfant, nous mettre à sa place, nous faire vivre sa vie le temps de quelques pages.
Ce livre nous raconte la vie de Oscar, un petit garçon de dix ans atteint d’un cancer. Au cours de ce dernier on découvre l’intelligence et l’innocence d’un enfant, conscient de sa maladie et de son destin mais se laissant entrainer dans une vie inventée par une infirmière à la retraite ; Mamie-rose où chaque jour vaut dix ans.
Ce livre est une leçon de vie ; toujours rêver. Il est souvent dit qu’il est bon de garder son âme d’enfant et ce livre le prouve. Ce petit garçon vit ce que l’on pourrait appeler « un rêve éveillé » où ce dernier est conscient d’être condamné en étant auprès de ses parents mais aussi inconscient du temps dans ce jeu où il mène sa vie ; la vie d’un enfant « normal ».
Ce qui me fait sans doute le plus vibrer dans ce livre est sûrement le côté réaliste de toutes les situations. Des situations que l’on connait tous dans nos vies ‘normales’ (l’amour, l’adolescence,) ; une vie ouverte au monde et non limitée à un hôpital dont tous les enfants hospitalisés en font leur endroit, leur monde à eux. Ils y créent leurs univers, leurs expériences sans se douter de ce qu’est le monde extérieur mais s’en contentent, sans se plaindre comme nous le ferions sûrement si cela venait à nous arriver. Ce livre fait réfléchir au sens de la vie ; si des enfants réussissent à vivre avec aussi peu, nos vies ne sont-elles pas finalement dénuées de sens ? N’en ferions-nous pas trop ? En viendrait-on à oublier le véritable but de la vie ? : profiter
Ce livre me fait vibrer car il soulève une question importante à travers la vie d’un enfant condamné : à quoi rime finalement réellement notre existence ?

Bibliographie