Chargement...
Chargement...

Marie, suite et fin

Nue
Une actualité de Emilie Dupuch
Publié le 15/06/2013
La rentrée littéraire 2013 sera sans aucun doute marquée par la sortie de « Nue », dernier opus de l'ensemble romanesque MARIE MADELEINE MARGUERITE DE MONTALTE signé Jean-Philippe Toussaint.
En 2002, Faire l'amour inaugurait la série. Vint ensuite Fuir en 2005, puis La Vérité sur Marie en 2009. Quatre épisodes en tout, répartis sur quatre saisons. Un voyage au Japon, en Chine, puis à l'île d'Elbe et une seule et même thématique: l'amour et le désamour entre un narrateur -dont on sait peu de choses finalement- et une jeune et prometteuse créatrice de mode, Marie de Montalte.
Nous sommes en automne, à Paris. Marie et le narrateur reviennent d'un voyage sur l'île d'Elbe pour se séparer à nouveau. De retour chez lui, l'homme attend un coup de téléphone de Marie qu'il espère imminent. Ils ne se reverront pourtant que deux mois plus tard. L'intrigue est simple, encore une fois, mais le roman n'en demeure pas moins dense. Jean Philippe Toussaint nous décrit le chassé-croisé de ces deux êtres avec une rare acuité et déploie toute une palette de tonalités. Aux scènes d'une grande intensité dramatique se succèdent des épisodes purement comiques. Marie, décrite et examinée sous toutes les coutures, est un personnage qui énerve autant qu'il fascine.

Pour celles et ceux qui ont suivi les aventures de Marie depuis le commencement, la lecture de Nue produit comme une faille temporelle : près de dix ans sont passés depuis la première parution, et l'on retrouve notre héros seulement quelques mois après les épisodes évoqués dans le précédent roman. Les quatre textes se lisent ainsi comme la quintessence de ces années passées. Quant à la langue de Toussaint, elle toujours d'une richesse et d'un fluidité étonnantes. Le titre du livre, aussi court qu'il est beau, en est une promesse. Vous serez sans doute nombreux à vous plonger dans ce dernier opus qui paraît le 5 septembre prochain et autant certainement à être conquis par cette ultime et sublime variation sur l'éternel féminin.

Pour en savoir plus

Qu'attendez-vous pour lire Toussaint ?

Chez tout autre écrivain, une telle démarche pourrait nous sembler au mieux dénuée d'intérêt, au ...

Aujourd'hui c'est la Toussaint !

Si si, je vous assure, aujourd'hui, c'est la Toussaint ! Bon, allez, on ne vous la fait pas...

La passion de Marie

Même si la popularité de ce prénom est en baisse ces dernières années, des Marie, on en compte to...

Marie, suite et fin

La rentrée littéraire 2013 sera sans aucun doute marquée par la sortie de « Nue », dernier opus d...

1