Chargement...
Chargement...

Des vies et des livres #4

Des vies et des livres #4
Une actualité de Emma Foucher
Publié le 30/07/2016
L’été, la chaleur, la tranquillité, le farniente, les vacances, c’est l’occasion de lire différemment, de découvrir ce qui demande du temps et l’esprit libre. Voici les livres qui pour nous ont constitué de petites révolutions littéraires et personnelles, nous pourrions dire « nos livres préférés » mais peut-être plus justement nous pourrions les appeler les livres qui nous ont formé intellectuellement, affectivement et qui ont contribué, probablement, à faire de nous les libraires que nous sommes et qui chaque jour vous conseillent.
Le destin miraculeux d'Edgar Mint de Brady Udall

Le destin miraculeux d’Edgar Mint
de Brady Udall révèle au lecteur la puissance de la période de l’enfance et de l’adolescence, et surtout le paradoxe avec l’humour et la dérision qui se dégage de la vie d’Edgar dont les phases de socialisation « classiques » (école, famille) sont remplacées ici par un hôpital et un orphelinat.
Vous allez adorer Edgar Mint, petit garçon de 10 ans que la vie n’a pas épargné.

A lire en écoutant du Simon and Garfunkel, sur la plage ou dans une maison de vacances, pour accompagner ce style fluide et au plus près des émotions.
   
Annabel de Kathleen Winter
Certains craignent de lire Annabel de peur d’y lire une vérité qui dérange. Le roman de Kathleen Winter  a en effet l’apparence d’un ovni.
C’est pourtant en s’appuyant sur la vie « particulière » de Wayne, né hermaphrodite, ayant subi dès la naissance une opération pour devenir uniquement garçon, que l’auteur nous élève vers un destin qui résonne en chacun de nous : que transmet-on à nos enfants? Que leur cache t-on ? A quel point doit-on leur transmettre nos peurs et à quel point doit-on les protéger ?

A travers des personnages inoubliables, une plume très imagée et poétique, l’auteur nous livre ici un premier roman magistral.
   
Persepolis de Marjane Satrapi
Il reste de Persepolis un parfum de révolte et de mélancolie. Le rôle du dessin de Marjane Satrapi prend tout son sens car il reste au lecteur des images indélébiles en noir et blanc de cette enfance passée en Iran entre la fin du règne du Shah et le début de la révolution islamique.
Toute une tranche de vie entre désir d’indépendance et attachement à la famille et ses valeurs.

Persepolis est un bonheur de lecture et un véritable témoignage historique pour comprendre les transformations profondes de ces dernières années en Iran et au Moyen-Orient.
   
A l'est d'Eden de John Steinbeck


Et pour finir, LE roman le plus puissant, complet et bouleversant jamais écrit (en toute objectivité).
On finit A l’est d’Eden en ayant l’impression physique d’avoir vécu les épreuves de ses personnages, comme si leur existence était palpable. Ce roman parle de la terre, des hommes, de la filiation, de jalousie, d’angoisses.

A travers le portrait de deux familles que tout oppose, Steinbeck analyse à la perfection les ambivalences et les noirceurs de la nature humaine.

Bibliographie

Pour en savoir plus

Des vies et des livres #3

L’été, la chaleur, la tranquillité, le farniente, les vacances, c’est l’occasion de lire différem...

Des vies et des livres #2

L’été, la chaleur, la tranquillité, le farniente, les vacances, c’est l’occasion de lire différem...

Des vies et des livres #1

L'été, la chaleur, la tranquillité, le farniente, les vacances, c'est l'occasion de lire différem...

1

Abonnement

Derniers articles du blog "Ces mots-là, c'est Mollat" envoyés chaque semaine par mail

Contributeurs

Marilyn (124)

Libraire, lectrice, mais pas liseuse. @MarilynAnquetil

Emilie (119)

"Jeune fille", lectrice de "Roman(s) russe(s)" ou de "Chef (s) -d'oeuvre inconnu(s)", j'aime "Mes amis", "Courir", "Penser/classer" et je lis en toute "Saisons". Au "Square", "Des journées entières dans les arbres", sur "La Côte sauvage", "Le Livre" est "Auprès de moi toujours". Des oeuvres d'Anne Wiazemsky, Emmanuel Carrère, Honoré de Balzac, Emmanuel Bove, Jean Echenoz, Georges Perec, Maurice Pons, Marguerite Duras, Jean-René Huguenin, René Belletto et Kazuo Ishiguro se cachent dans ce petit texte, saurez vous les retrouver ?

Véronique M. (119)

Une libraire qui aime les chats (surtout le sien !), vénère Proust, et est capable dans un grand éclectisme de se régaler avec un essai critique pointu, un recueil de poésie ou un bon polar !